Sortir de la Francophonie

Le véritable message de nos frères anglophones est que nous ne pouvons continuer à fonctionner avec un pays bâti sur des fausses bases. Voici un pays, où on nous a fait croire qu’on pouvait à la fois servir le colonisateur et son peuple. Le Cameroun dans ses institutions et sa politique actuelle a été mis en place par une France victorieuse d’une guerre contre les nationalistes. Le pire est que nous camerounais l’avons accepté et érigé ce grand écart en modèle.

Les revendications actuelles sans le dire sont un appel à tous les camerounais francophones et anglophones à enfin faire face à leur histoire; une histoire d’un peuple ayant perdu sa lutte de libération nationale avec des héros remarquables, mais un peuple qui a perdu quand même et qui a développé une « psyché » de perdant avec tout ce que cela comporte. Ecoutons-nous francophone parler des anglophones. Nous avons le même language que celui des colons français alors que les camerounais les combattaient dans le maquis. Est-ce un hasard? Nous avons étés contaminés par les méthodes de l’oppresseur et sommes devenus oppresseurs de notre propre peuple. Quand je dis nous ici, il s’agit de ce camerounais que nous sommes tous devenus, ce camerounais qui n’a pas combattu le colon mais jouit des privileges de l’indépendance, ce camerounais qui ne s’est jamais intéressé à cette histoire… Est-ce parce que nous sommes du mauvais côté de l’histoire?

La preuve est que une fois rattrapés comme nous le sommes actuellement, nous commençons d’abord par être dans le déni, « il n’y a pas de problème anglophone » puis ensuite nous pataugeons sur des faits et dates qui devraient pourtant être dans nos livres d’histoire.

Ce qui est vraiment bizarre, c’est notre manière d’être sur la défensive et la manière dont nous nous braquons avec beaucoup de violence contre nos frères anglophones qui heureusement pour nous n’ont pas subi cette « guerre psychologique anti-revolutionnaire » française inventée uniquement pour nous camerounais. Elle avait pour ambition de nous affecter à très long terme et j’ai l’impression que ses effets sont toujours à l’oeuvre aujourd’hui.

Les anglophones nous montrent la lune et nous francophones idiots, nous regardons le doigt. Ils sont dans une certaine mesure notre dernière chance de sortir définitivement des bricolages institutionnels qui n’avaient pour but que de permettre à la France de tirer son epingle du jeu dans la machine néo-coloniale qu’elle mettait soigneusement en place avec ceux qui ne l’avaient pas combattus.

Comme cette histoire du pétrole de Limbe qu’il fallait commencer à exploiter en 1972 après les nationalisations de 1971 en Algérie et qui nous aurait valu la reunification et donc notre fête nationale du 20 mai 1972… (lu dans le livre Kamerun) Si c’est le cas, le projet de francophonisation et était bel bien un projet de l’ex-puissance coloniale, alors pourquoi le défendons-nous aujourd’hui? Ensuite il était avant tout un projet économique d’exploitation des richesses de tout le Cameroun – libre et indépendant! – appartenant à tous les camerounais, anglophones et francophones!

Pourtant la perspective d’une sortie de la francophonie serait avant tout une sortie du colonialisme français non expurgé au Cameroun; elle mettrait un point final à tous ces pactes signés qui plombent encore aujourd’hui nos pays francophones qui tardent à se developper économiquement. Mais tout cela dépendra de la capacité de l’élite dirigeante francophone à s’émanciper non seulement du projet colonial dont ils sont aujourd’hui devenus les promoteurs mais aussi d’en finir avec la duplicité qui consiste à usurper l’étiquette de « nationaliste » sans jamais poser aucun acte patriotique… à commencer simplement par celui de raconter l’histoire des véritables héros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s