Que Fait-on a Yaounde pour les filles?

Pendant que quatre adolescentes se font exploser dans le nord du Cameroun au nom de Boko Haram, que fait-on à Yaoundé? Pourquoi cet événement qui se déroule sur le sol camerounais est passé quasiment inaperçu alors que l’élite de Yaoundé se fait plus de souci pour les attentats de Paris ? La différence est qu’ à Paris l’élite locale parisienne s’en occupe alors qu’ à Yaoundé l’élite se préoccupe de ses petits intérêts et privilèges…nominations etc. sans même faire semblant.

Si Yaoundé réponds laconiquement à toutes les critiques qu’on pourrait leur faire sur l’incapacité généralisée qui semble envahir le pays en disant que le terrorisme frappe aussi les grandes puissances sans qu’elles puissent rien y faire, on oublie toutefois de dire que c’est une solution locale qui devrait nous préoccuper. Cela n’a t il pas été le cas lorsque les troupes tchadiennes sont entrées à Kousseri et ont porté un sérieux coup au groupe islamiste?

Au delà des solutions militaires, il est des faits que nous ne pouvons en tant que camerounais ignorer. Le nord du Cameroun est dans une misère qu’on ne peut comparer a aucune autre région du pays. Les camerounais du nord sont parmi les moins éduqués et les filles encore moins ; et ceci au nom des traditions, de la religion, de l’illettrisme et de la misère. Si nous savons tous ce que veut dire « Haram » n’oublions pas ce que veut dire « Boko ». Boko c’est l’éducation ; l’éducation qui est combattue comme étant un péché. Si Boko Haram choisi les filles, c’est bien parce que non seulement elles sont les plus innocentes mais aussi parce qu’elles sont les moins éduquées.

Ce qu’il y a d’étonnant est que sachant toutes ces choses qu’on sait très bien, nous camerounais, nous nous évertuons et surtout le pouvoir à Yaoundé à copier les solutions à l’américaine où tout est militaire; même pour lutter contre ebola, les américains ont envoyé l’armée ! Que peuvent bien nous apporter les 300 américains envoyés par Obama pour combattre Boko Haram? Où est-ce que les méthodes américaines ont apporté des solutions au terrorisme? Aujourd’hui en Irak et en Syrie, on sait que leurs solutions sont devenues le problème. Au lieu que l’élite de Yaoundé se préoccupe de Paris où

on sait ils dépensent la majorité leur argent, l’élite de Yaoundé devrait résoudre une fois pour toute le problème du nord Cameroun et arrêter de regarder le nord avec une vision ethniciste comme le fief de l’ancien président Ahidjo. Et quand je parle de l’élite de Yaoundé, je m’adresse aussi à l’élite du nord du Cameroun qui en fait partie et joue un jeu politique où au nom du nord, occupent des postes à Yaoundé sans que ce système auquel ils appartiennent s’investisse sérieusement dans le nord. Pour que plus jamais de jeunes adolescentes innocentes ne se fassent exploser comme hier, il faudrait que le budget de l’État dans ses mission régaliennes consacre ses efforts à développer une fois pour toute le nord de notre pays et éduquer ses enfants et particulièrement les filles.

Que Fait-On a Yaounde pour les filles?

Pendant que quatre adolescentes se font exploser dans le nord du Cameroun au nom de Boko Haram, que fait-on à Yaoundé? Pourquoi cet événement qui se déroule sur le sol camerounais est passé quasiment inaperçu alors que l’élite de Yaoundé se fait plus de souci pour les attentats de Paris ? La différence est qu’ à Paris l’élite locale parisienne s’en occupe alors qu’ à Yaoundé l’élite se préoccupe de ses petits intérêts et privilèges…nominations etc. sans même faire semblant.

Si Yaoundé réponds laconiquement à toutes les critiques qu’on pourrait leur faire sur l’incapacité généralisée qui semble envahir le pays en disant que le terrorisme frappe aussi les grandes puissances sans qu’elles puissent rien y faire, on oublie toutefois de dire que c’est une solution locale qui devrait nous préoccuper. Cela n’a t il pas été le cas lorsque les troupes tchadiennes sont entrées à Kousseri et ont porté un sérieux coup au groupe islamiste?

Au delà des solutions militaires, il est des faits que nous ne pouvons en tant que camerounais ignorer. Le nord du Cameroun est dans une misère qu’on ne peut comparer a aucune autre région du pays. Les camerounais du nord sont parmi les moins éduqués et les filles encore moins ; et ceci au nom des traditions, de la religion, de l’illettrisme et de la misère. Si nous savons tous ce que veut dire « Haram » n’oublions pas ce que veut dire « Boko ». Boko c’est l’éducation ; l’éducation qui est combattue comme étant un péché. Si Boko Haram choisi les filles, c’est bien parce que non seulement elles sont les plus innocentes mais aussi parce qu’elles sont les moins éduquées.

Ce qu’il y a d’étonnant est que sachant toutes ces choses qu’on sait très bien, nous camerounais, nous nous évertuons et surtout le pouvoir à Yaoundé à copier les solutions à l’américaine où tout est militaire; même pour lutter contre ebola, les américains ont envoyé l’armée ! Que peuvent bien nous apporter les 300 américains envoyés par Obama pour combattre Boko Haram? Où est-ce que les méthodes américaines ont apporté des solutions au terrorisme? Aujourd’hui en Irak et en Syrie, on sait que leurs solutions sont devenues le problème. Au lieu que l’élite de Yaoundé se préoccupe de Paris où

on sait ils dépensent la majorité leur argent, l’élite de Yaoundé devrait résoudre une fois pour toute le problème du nord Cameroun et arrêter de regarder le nord avec une vision ethniciste comme le fief de l’ancien président Ahidjo. Et quand je parle de l’élite de Yaoundé, je m’adresse aussi à l’élite du nord du Cameroun qui en fait partie et joue un jeu politique où au nom du nord, occupent des postes à Yaoundé sans que ce système auquel ils appartiennent s’investisse sérieusement dans le nord. Pour que plus jamais de jeunes adolescentes innocentes ne se fassent exploser comme hier, il faudrait que le budget de l’État dans ses mission régaliennes consacre ses efforts à développer une fois pour toute le nord de notre pays et éduquer ses enfants et particulièrement les filles.

They are not representing us

We are giving a mandate to people to run our countries on our behalf to make sure we can live in « security ». « Security » seen here in its broad sense from accomodation, food, education, health, physical protection etc. When these people are unable to make sure we can live in « security », it is our duty to take back that mandate given to them to represent us and give it to someone else or just keep it. This is one of the foundation of a democratic nation. The state we live in of global generalized insecurity means those we have given the mandate to represent us, either are not capable or they are not just representing us. If they are not representing us, who are they representing?

Ils ne nous representent plus

Nous donnons un mandat a des personnes pour nous diriger afin qu’ils s’assurent que nous vivions en securite. La securite definie ici au sens large du logement, la sante, l’education, l’integrite physique… Lorsque ces personnes ne sont plus en mesure de nous garantir cette securite, il est de notre devoir de leur retirer ce mandat, de le donner a quelqu’un d’autre voire de le garder tout simplement. Ceci est un des fondement meme d’une nation democratique. L’etat d’insecurite generalisee que nous vivons actuellement dans le monde disqualifie ceux a qui on a donne ce mandat de nous representer ce qui veut dire que soit ils sont incapables, soit tout simplement ils ne nous representent plus. S’ils ne nous representent pas, qui representent-ils alors?