VOUS AUSSI, ARRÊTEZ !

Arrêtez vous aussi de faire faire les concours de l’IRIC, de l’ENAM etc. à vos enfants!
Vous qui envoyez vos enfants faire les concours de l’ENAM, de l’IRIC etc. vous pensez que le Cameroun restera cette République d’administrateurs parasites incapables de créer la richesse et de résorber le chômage endémique des jeunes? Vous pensez vraiment que dans les années qui viennent, les administrateurs sortis de l’ENAM, de l’IRIC etc. continueront de s’accaparer de nos richesses communes et pourront continuer a se pavaner devant les camerounais appauvris pris en otage sans que personne ne dise rien ?
Vous qui n’êtes pas dans ce système, si vous envoyez vos enfants faire les concours de l’IRIC, de l’ENAM etc, est-ce parce que vous voulez faire d’eux les parasites de demain qu’on commence déjà à fustiger aujourd’hui? Sachez que ce pays devra bientôt cesser d’être un gâteau à partager et son régime une table à manger, où les uns et les autres sont invites à tour de rôle. Si jusqu’ici malgré les slogans l’absence de vision est un véritable scandale, on ne pourrait se permettre de vouloir perpétuer ce modèle hérité du colonialisme qui est lui même à l’origine de l’impasse actuelle, car il n’a jamais été pense pour nous permettre de nous en sortir ; au contraire. S’il est difficile de savoir combien “le commandement” nous a rapporté , il est par contre facile d’estimer combien il nous a coûté. Si vous, parents aux affaires, avez cessés de rêver pour le Cameroun, permettez au moins à vos enfants, à nos enfants d’avoir un autre rêve pour ce pays. Que le système actuel soit moribond, on pourrait encore le tolérer, mais qu’on ait envie de le perpétuer de génération en génération est franchement scandaleux. Il faudrait que bientôt dans ce pays entrer a l’ENAM et a l’IRIC devienne tellement insignifiant que, les tripatouillages des listes laissent la majorité des camerounais indifférents parce que justement, l’avenir ne se jouera plus dans le gâteau national, mais plutôt dans une plantation nationale du futur où seuls seront acceptés ceux qui apportent leur contribution pour que la récolte soit de plus en plus grande et que tous aient à manger.

Publicités

Un commentaire

  1. Luke Lea (@lukelea) · mars 14, 2015

    Off topic, but I was struck by your brave — I guess it was brave — interview in Chronic, « Let’s face it, we are in over our heads. We need the white folks to come back. » I am Euro-American myself, and for some time I’ve argued that it is morally wrong for the US and other rich Western countries to encourage the best and the brightest in Africa and Latin America and the poorest parts of Asia to emigrate to the US, thus stripping these areas of their scarce capital resources and leaving the majorities left behind worse off than before. If anything we should be encouraging the emigration of talent in the other direction. I can see a new kind of secular, post-Christian missionary, maybe working through corporations as you suggest, but actually settling and staying in these new countries as permanent immigrants and citizens.

    I’ve even half-jokingly suggested that Ashkenazi-American college students consider taking a year off to become sexual missionaries, of a sort, impregnating as many nubile young women in these desperately poor countries as are willing. After all good sperm is cheap and plentiful and the results would be spectacular. Look at Skip Gates, Maya Rudolph, W.E.B. Du Bois, and others — truly wonderful people. You can contact me at luke.lea@gmail.com if you wish.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s