AVEC LA CHUTE DE BLAISE, LA TRAITRISE NE PAIERA PLUS JAMAIS EN AFRIQUE

La rue Burkinabé vient de débarrasser l’Afrique francophone d’une gangrène à l’origine de son retard sur le reste de l’Afrique. En effet si les pays d’Afrique francophone comme le Cameroun sont en retard c’est avant tout à cause d’une mentalité de traîtrise érigée en idéologie d’une élite issue du colonialisme français qui a systématiquement assassiné les héros et l’héroïsme africains pour placer les traîtres. Les élites francophones d’Afrique au pouvoir ont appris systématiquement à travailler contre leurs peuples et leurs pays dans l’espoir d’entretenir de bons rapports avec le colonisateur dont les dispositifs d’intimidation sont toujours en place.
Les jeunes Burkinabé qui chassent aujourd’hui Blaise Compaore ne chassent pas seulement un dictateur, ils chassent le dernier symbole de cet esprit de traître qui hante nos peuples et envoûte notre développement. La présence de Blaise Compaore au pouvoir était une épée de Damoclès dans les cerveaux des africains francophones qui auraient été tentés de s’inspirer des grands héros africains dont la France néocolonialiste avec l’aide de ses marionnettes de présidents a toujours tout fait pour qu’ils disparaissent non seulement physiquement mais aussi dans les mémoires et les consciences de la jeunesse.
La rue qui chasse Blaise chasse avant tout l’esprit de traîtrise, l’esprit du diviser-pour-régner de la mentalité africaine; faisant ainsi triompher même après 27 ans l’esprit héroïque africain dont Sankara fut le dernier symbole. Ces jeunes qui étaient dans la rue pour chasser le traître n’étaient pas nés lorsque ce dernier a fait assassiner non seulement un leader comme l’Afrique en a besoin, mais surtout son meilleur ami avec qui il prenait quasiment tous ses repas. Le message de la jeunesse africaine à travers cette révolution commencée avec Sankara est qu’ils ne veulent plus comme leader des fourbes, des hypocrites, des lâches et des traîtres qui plaisent tant aux régimes néocoloniaux. Surtout, ils disent qu’ils se souviendront toujours de ceux qui était avec eux et feront payer ceux qui auront été contre-eux.

Quel regard peuvent porter les africains sur cette Europe et cette Amérique qui a choisit pendant toutes ces années comme “médiateur” des crises africaines un traître-assassin de son frère ? Avec cette révolution les jeunes Burkinabés dans la rue pour chasser Compaore changent définitivement l’image de l’africain de demain. Ils disent que plus jamais les africains ne pourront accepter comme représentants ceux qui baissent la tête et la culotte… face a un néocolonialisme francophone qu’il était temps d’arrêter. Avec eux la grandeur de l’Afrique est restaurée, et l’Afrique est bien debout. Toute l’Afrique doit leur dire MERCI!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s