Pourquoi Boko Haram va echouer

Beaucoup de choses ont ete dites sur Boko Haram, mais un certain nombre de choses n’ont pas ete dites. Parmi ce qui n’a pas ete dit, c’est que il y a quelque temps encore tres peu de nigerians en avaient entendu parler. Ce qui laisserait supposer que Boko Haram serait avant tout un phenomene mediatique dont la finalite serait avant tout mediatique. En d’autres termes les objectifs de Boko Haram seraient ce qui se passe actuellement sur les chaines de television, internet et dans la presse internationale. Autre chose qui n’a pas ete dite, c’est la ressemblance poussee avec d’autres phenomenes et pratiques tout autant mediatises que Al-quaida, attentats, enlevements… par exemple. Mais ce qui pose un probleme avec l’amplification mediatique, ce n’est pas le phenomene, mais plutot la reponse qu’on donne au phenomene. Cette reponse ne doit pas etre a la mesure de la mediatisation mais plutot proportionnelle a la realite du phenomene. Enfin une autre chose qui n’a pas ete dite, c’est que les populations sont organisees et lynchent actuellement les personnes soupconnees d’etre des membres de Boko Haram.

Il en ressort que le phenomene Boko Haram parcequ’il est etranger a la culture africaine actuelle est deja condamne a l’echec. L’une des reactions populaires recurentes sur Boko Haram est tout d’abord un rejet des influences etrangeres quelles qu’elles soient qui l’ont genere. Les pratiques de Boko Haram sur les plans mythologiques, de la philosophie de chaque jour et de la semiotique sont etrangeres a l’Afrique contemporaine. Et en plus d’etre etrangeres, elles ne marquent des points que sur le plan des incapacites africaines. En d’autres termes, Boko Haram humilie le Nigeria , le Cameroun, parce que l’Afrique tres souvent ne sait pas faire tout simplement… pas seulement dans ce genre de choses d’ailleurs, l’Afrique souffre de ne pas savoir ou pouvoir faire beaucoup de choses en general. Mais c’est pas pour autant qu’il faudrait confondre incapacites et ignorances. Ce n’est pas parce qu’elle ne sait pas faire qu’elle ne sait pas ou qu’elle ne comprend pas le phenomene, son sens, son origine et la reponse a y apporter. Voila pourquoi beaucoup se tromperaient en Afrique comme en occident en donnant une reponse disproportionnee pour combattre Boko Haram car tres vite cette reponse serait percue comme etant le veritable projet. L’Afrique connait ses incapacites et souhaite y travailler malgre les difficultes. Ce n’est pas pour autant qu’on devrait sous-estimer son unite et sa capacite de resistance face a l’hostilitee. Pour tout africain, l’usage de la violence est inacceptable meme au nom de la religion et Boka Haram n’a aucune chance de succes ici car les africains savent qui ils sont et connaissent leurs veritables ennemis.

Le Pays…

Qu’il vienne faire ca ici au pays, on va lui montrer que c’est ca le pays… la definition du pays qui sort de cette phrase qu’on entend tres souvent au Cameroun demontre a quel point nous avons integre la repression et l’absence de liberte comme etant notre identite. Car le pays, c’est nous, c’est ce que nous sommes. Pourquoi prenons-nous du plaisir a aimer ce pays tel qu’il est defini ici? Pourtant si on imagine le concept de pays avant le colonialisme, comme chaque peuple de chez-nous l’imaginais et l’imagine encore, on est tres loin de cette perception de notre pays qui nous a ete inculquee par un systeme repressif mis en place pendant l’epoque coloniale et qui s’est perpetue jusqu’a ce jour, avec notre complicite. Il y en a meme qui vous disent “viens au pays!”, comme pour vous tendre un piege dont ils esperent vous ne vous en sortirez jamais. Qu’est-ce qui s’est passe pour que nous soyons aujourd’hui si fiers de cette idee du pays qui reduit les individus?

Tout comme cette idee de defile militaire pour feter… Pourant chaque peuple africain a un mot pour dire feter, et ce mot va avec une pratique de ce que c’est la fete. Mais quand nous devons feter notre pays, on defile, comme defilent les francais en fetant le jour de la prise de la bastille (une prison) , le 14 juillet apres avoir tue le roi! Nos parents ont aussi defile ce jour ici pendant l’epoque coloniale car nos “ancetres etaient des gaulois!” Et nous, une fois independent, on a continue les memes defiles sauf qu’on a change de date et de drapeau. Mais pourquoi defilons-nous? Pour feter? Mais ce n’est comme ca que fetent les africains? On a meme embrigades nous enfants qui ne voient plus le pays que comme une affaire militaire! Le pays peut-il etre autre chose que ce pays qui “va nous montrer” ou ce pays quu prepare tout le monde a la guerre?