L’EPOQUE OU ON SAVAIT

A L’Epoque, on Savait
On savait qui était qui.
Même si on appelait Ahidjo le père de la nation,
on savait tous que le vrai père de la nation était un homme qui avait été assassine et dont on ne pouvait pas prononcer le nom. On savait…
On savait que quand il s’agissait de penser, les philosophes étaient Marcien Towa, Eboussi Boulaga.
Que quand il s’agissait de parler du droit, il n’avait que Thomas Melone, on savait.
Mongo avait beau être interdit de séjour au Cameroun, ses romans restaient au programme car on savait que l’écrivain, c était lui. On savait…
Ils avaient beau être nombreux, on savait que pour la musique c’etait Manu Dibango.
On avait beaux aimer d autres films, on savait que le cinéaste c’était Dikongue Pipa. On savait.
Quand il était question de présenter le journal radiodiffusé, on savait que c’était Jean Claude Ottou .
On savait que le ballon rond était l’affaire de Roger Milla, les autres pouvaient parler, mais ils savaient.
Il y avait beaucoup d’autres doués, connaisseurs et talentueux, mais c’est comme si eux-mêmes voulaient qu’on sache qui était qui…
Depuis quelque temps, on ne sait plus.
On ne sait plus qui est qui.
Que sait-il passé pour qu’on ne sache plus aujourd’hui?
Le problème ce n’est pas de ne plus savoir, mais plutôt d’avoir oublié qu’on savait.

Advertisements

Un commentaire

  1. Mongo Nam · septembre 29, 2013

    Les Chinois ne sont pas plus dangereuBx que Paul Biya. Il ne faut pas attendre apres Paul Biya. Il faut chasser Paul Biya

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s