LES CHINOIS DOIVENT-ILS CHASSES DU CAMEROUN APRES PAUL BIYA?

Il est urgent pour les hommes d’affaires camerounais et les entreprises étrangères au Cameroun de lancer un forum économique sur le Cameroun après Biya afin prévenir les risques dont les populations seront  certes les premières victimes  mais aussi et surtout le secteur économique.

 L’emprise étrangère sur l’économie du Cameroun sur la base des accords signés par le gouvernement du Cameroun sera la question principale a la fin du régime en place.  Cette question ne se pose pas seulement pour le Cameroun car selon le Africa Progress Report signé par les « sages » avec à leur tête Kofi Annan, le manque à gagner des peuples africains dans ces contrats devrait désormais être réclamé à ces entreprises étrangères profitant de la corruption des gouvernements africains.

Quelle entreprise économique peut prétendre se passer des prévisions, de l’analyse des risques, des scénarios d’anticipation? Si personne dans le monde des affaires au Cameroun, ne parle de l’Après-Biya, pourtant inéluctable, c’est parce que tous aujourd’hui, poursuivent cette politique de l’autruche qui refuse de préparer les Camerounais au changement qui les attend, quand on sait que ce changement se prépare comme d’habitude sous d’autres cieux!!! De la politique de l’autruche nous sommes  passés à l’économie de l’autruche!  Si on peut comprendre les entreprises étrangères de mèche avec les régimes africains corrompus qui exploitent les richesses du continent sans véritable bénéfice pour les peuples, l’attitude des milieux d’affaires camerounais (non-liés aux multinationales) est encore plus inquiétante. Car quelque soit le scénario, ils seraient les premiers perdants de ce refus d’anticipation qu’est cette économie de l’autruche. Les étrangers eux, savent à raison que les africains, quel que soit le régime, restent incapables du sursaut nationaliste visionnaire-pourtant bien venu-qui les verraient dépossédés de ces privilèges que condamnent les « sages ». Les hommes d’affaires camerounais  savent qu’un changement à la tête de l’Etat verrait naître une nouvelle génération d’hommes d’affaires selon la logique du « c’est notre tour », au détriment des hommes d’affaires actuels affiliés de fait au régime actuel. Parce que nous savons que le départ de Paul Biya comme jadis celui de Mobutu, de Houphouet Boigny … présente à la fois un risque politique et économique,  risques liées à une longévité qui associe l’Etat à un homme,  un forum economique pour prendre les Grandes Decisions est necessaire: soit on décidera de chasser les chinois, soit on les gardera. Mais aujourd’hui, quelque soit l’attitude opportuniste des uns et des autres vis à vis du régime actuel, il est important que tous sachent que le changement arrive et le peuple camerounais se souviendra  toujours de qui était dans son camp à lui.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s