Lettre Ouverte à René Sadi

J’ai eu l’impression de voir une mauvaise série télévisée en regardant à la télévision le Secrétaire Général du RDPC en déplacement à Kribi. J’ai eu l’impression de voir la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) avant la chute de Gbagbo pourtant c’était bien la Cameroon Radio Television (CRTV). J’ai même eu l’impression de voir le fils Kadafi à la télévision pourtant aucune puissance ne menace le président de frappes ciblées de l’ONU ou de l’OTAN. Cette mauvaise série télévisée  je n’aimerais pas la voir devenir réalité dans mon pays le Cameroun.

Si le Cameroun a des ennemis comme vous le prétendez Monsieur le Secrétaire Général, ce sont avant tout des ennemis de  l’intérieur car quelque soit l’agitation extérieur, personne plus que nous même ne nous empêche de développer ce pays.

Arrêtez Monsieur le Secrétaire Général de faire croire aux camerounais que notre pays a des ennemis ! En tant que camerounais se déplaçant beaucoup à l’étranger, je me sens solidaire de ces attaques qui nous aussi désignent sans arrêt comme des ennemis du Cameroun. Qui a dit qu’un ami du Cameroun ne saurait être un étranger ? Et qui a dit que les camerounais vivant au Cameroun aiment tous leur pays ?

Si nous sommes les étrangers, la diaspora comme vous nous appelez, vous vous êtes l’entourage, le fameux entourage à qui les camerounais attribuent la responsabilité de l’impasse actuelle. Un entourage accusé d’avoir phagocyté  notre président et de le pousser à la faute dans le seul but de préserver ses privilèges.

Et si je comprends bien ce même entourage est prêt à mener une guerre contre ces ennemis de l’extérieur, qu’ils soient la France ou les États-Unis, renonçant ainsi à la politique pacifique du président Biya qui jusqu’ici a comme avec le conflit de Bakassi a toujours privilégié la diplomatie et les bonnes relations avec les pays étrangers amis.

Monsieur le Secrétaire Général, les camerounais se posent beaucoup de questions. Les camerounais se posent tellement de questions qu’ils sont déboussolés au quotidien. Un être humain qui n’arrive pas à se projeter dans le futur devient inopérant, il est déprimé et présente même des troubles. Les investisseurs eux attendent et pendant ce temps le chômage guette les camerounais qui peinent au quotidien sans savoir de quoi le lendemain sera fait. Les camerounais veulent savoir pourquoi le président Paul Biya voudrait se représenter. Il n’y a rien d’anormal à se poser cette question à moins qu’on soit entrain de faire la politique de l’autruche ; une politique du « pourrissement » à double tranchant.

Les camerounais seraient donc malade du silence de leur président. Un silence qui toutefois parle. Un silence qui nous dit malheureusement qu’il n’a pas de réponse aux questions que se posent les camerounais. Les camerounais attendent d’avoir une conversation avec leur président, ils ne veulent plus d’un autre discours aseptisé comme ils en ont l’habitude. Le président doit sans plus attendre avoir avec son peuple cette conversation ; comme jadis avec Eric Chinjé sur la CRTV ou plus récemment sur France 24.

Je refuse de croire que plus qu’un autre pays, le Cameroun serait tellement une exception dans ce monde au point où même la loi de la pesanteur ne s’y appliquerait plus. A force de ne jamais dialoguer avec les camerounais qui veulent juste vivre ensemble au sein d’une République moderne, vous avez fini par croire au risque d’être isolé que « Le Cameroun c’est le Cameroun ». Et vos soudaines paroles fustigeant les pays étrangers ennemis parlent elles aussi. Elles nous disent pour qui sait entendre que vous n’auriez pas obtenu la bénédiction souhaitée auprès de certaines puissances étrangères auxquelles ce régime s’est  assujetti sans y être obligé.

De grâce, Monsieur le président parlez aux camerounais! Et faites taire ceux qui veulent vous enfermer dans une logique jusqu’auboutiste, entre Gbagbo et Kadafi, et faire veulent faire croire aux camerounais que vous allez affronter la France et les États-Unis ! A moins que ce soit votre choix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s